Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 02:00

PCQVP Afrique

 

Intimidation de militants de PCQVP en RDC en 2009

 

M. Golden Misabiko, le président de la section du Katanga de l'Association Africaine de Défense des Droits de l'Homme - ASADHO, ainsi que M. Golden Misabiko, son vice-président, ont été arrêtés le 24 juillet 2009 par l'Agence nationale de renseignements (ANR), dans la capitale provinciale de Lubumbashi. Alors que M. Mbuya avait été libéré quelques jours après son arrestation, M. Misabiko, lui, a été inculpé d'atteinte à la Sûreté de l'Etat  et de diffamation. Il a été libéré sous caution le 20 août.

 

Les membres de l'ASADHO / Katanga, une organisation congolaise des droits humains dont la branche nationale abrite la coalition PCQVP RDC, ont fait l'objet d'intimidation depuis la publication le 13 Juillet 2009 d'un rapport qui dénonce l'exploitation illégale à petite échelle de l'uranium dans la mine de Shinkolobwe, dans la province du Katanga,

 

Le rapport dénonce la poursuite de l'exploitation de la mine de Shinkolobwe, officiellement fermée par un décret présidentiel en janvier 2004. Le rapport décrit l'activité illégale de petits mineurs qui extraient un uranium hautement radioactif, du cuivre et du cobalt avec la complicité d'éléments de l'armée.

 

Dans le rapport, l'ASADHO / Katanga exige que le contrat signé en mars 2009 entre la RDC et le groupe nucléaire français AREVA soit rendu public et dénonce le manque de transparence dans la transaction et la non application du principe d'appel d'offres public.

 

Le rapport souligne également l'omission par le gouvernement de la RDC de mesures de sécurité adéquates pour empêcher l'exploitation illégale de la mine, qui avait entraîné l'effondrement de certaines parties de la mine et la mort de plus de 100 personnes en 2004, ainsi que l'absence d'une politique nationale efficace pour protéger la santé de la population contre les dangers du minerai d'uranium.

 

Le 21 septembre 2009, la Cour de Lubumbashi a condamné le défenseur des droits de l'homme, M. Golden Misabiko à un an d'emprisonnement, dont huit mois avec sursis. Il avait été accusé d'avoir publié de fausses informations et de saper la sécurité de l'Etat, mais a finalement été condamné pour "avoir publié de fausses informations dans l'intention de nuire". M. Misabiko a décidé d'interjeter appel de cette décision.

 

D'autres militants des droits humains qui ont fait campagne pour la libération de Misabiko, ont reçu des menaces de morts au moins à deux reprises en septembre. Timothée Mbuya (vice-président de l'ASADHO-Katanga), Emmanuel Umpula Nkumba (directrice générale d'Action contre l'impunité pour les droits humains) et Grégoire Mulamba (Secrétaire exécutif du Centre des Droits de l'Homme et du Droit Humanitaire) ont reçu des menaces de mort anonymes par le biais de messages texte de mise en garde (''vous serez le prochain'' et ''une fois mort, vous ne pourrez plus organiser de marches''). Des menaces ont également été adressées à une quatrième personne, Dominique Munongo, le chef du Centre de Développement pour la Femme.

 

--------------------

LES MINES

Le sol de la République Démocratique du Congo recèle de grandes quantités de minerais : manganèse, fer, diamants, or, germanium, cuivre, charbon, cassitérite ..

 

diams.jpg

 

 


Repost 0
Published by Gérardw
commenter cet article

Présentation

  • : PCQVP
  • PCQVP
  • : Publiez Ce Que Vous Payez (PWYP) est une coalition de plus de 300 organisations de la société civile, implantée dans plus de 50 pays. Ces organisations militent pour la transparence des paiements, de la comptabilité et de la gestion des revenus issus des industries pétrolières, gazières et minières. Gérard Warenghem
  • Contact

Recherche